Historique

Un peu d'histoire

Les Marcassins ? Toute une histoire…




Imaginée sur une terrasse par 3 amis autour d’une table garnie de quelques bières, conçue dans la cuisine à l’heure de l’apéro, structurée après de nombreuses discussions dans un bar, l’équipe des Marcassins est née au printemps 2010 dans le local d’un club… de Foot !

Des couleurs ? Orange et noir, comme les rayures du jeune sanglier.

Un cri de rassemblement ? Groin, groin !

Une devise ? Marcassin un jour, Marcassin pour toujours !

Un principe ? Quand on est Marcassin, on ne demande rien… on donne.

Après un été laborieux passé à trouver un terrain d’entraînement puis un autre pour les matches, les Marcassins ont ouvert la chasse aux partenaires. Des maillots, des ballons, des shorts, des chaussettes, des drapeaux, des protections de poteaux… Aucun de ces joyeux gorets n’imaginait combien pouvait coûter la simple création d’un club. Mission réussie : les Orange et noir peuvent participer au championnat Charentes-Poitou.




Engagée en quatrième série à l’automne 2010, l’équipe des Marcassins engrange les succès et accède dès l’hiver à la troisième série. Pourtant cela n’empêche pas la fantaisie et la bonne humeur, chaque match étant précédé d’une entrée surprise sur le terrain : arrivée en bétaillère, pom pom girls, déguisements divers, lâcher de petit cochon, rien ne les arrête. Un magazine télévisé fait même le déplacement à Saujon pour faire découvrir cette drôle d’équipe au peuple du rugby français.

Les Orange et Noir se retrouvent en finale régionale. Le club de Bocage 79 fait les frais de l’enthousiasme des cochons de la presqu’île qui remportent le bouclier après seulement huit mois d’existence.




Les Marcassins ne se reposent pas sur leurs lauriers et passent une partie de l’été à rénover d’antiques tribunes et créer leur club house. Les têtes pensantes imaginent aussitôt une boutique avec une ligne de vêtements.



Les supporters et les partenaires ne s’y trompent pas et se retrouvent de plus en plus nombreux autour des mains courantes pour encourager les équipes –eh oui, l’effectif a grossi- pour une nouvelle aventure en deuxième série. La création d’une école de rugby couronne les efforts de tout l’encadrement.

Tout comme l’année précédente, la première phase se déroule sans accroc et les Marcassins découvrent le championnat première série. L’apprentissage continue et les succès confirment la bonne tenue de l’équipe qui arrive en finale face à…. Bocage 79. L’histoire se répète et un nouveau bouclier vient orner l’étagère à trophées. Les Marcassins poursuivent l’aventure jusqu’aux quarts de finale du championnat de France. Quelle saison !

Le club grandit et s’agrandit. Une section féminine voit le jour, un groupe cadets se structure, et en septembre 2012, le club des Marcassins se retrouve donc en phase de brassage pour l’accession au championnat régional Honneur. Mission accomplie à la fin de l’automne ! En deux saisons et demie d’existence, cette équipe partie de rien vient de grimper 5 divisions : impossible de faire mieux !




Les objectifs de milieu de tableau ont été atteints deux années de suite (2012-2013 puis 2013-2014) et l’aventure continue.


La saison dernière

La saison 2014-2015 se situe dans ce qu’on appelle une période de transition.

Des mutations professionnelles, des envies de grands voyages, des paternités et des modifications structurelles ont permis à de nouveaux joueurs de se faire une place au sein du groupe. Il faut maintenant que la mayonnaise prenne.

Les équipes séniors évoluent en championnat de promotion d’honneur. L’équipe à 15 alterne bonnes et mauvaises surprises. L’objectif est de conserver sa place au milieu de tableau pour repartir sur de bonnes bases la saison suivante. Chose faite, pour l'équipe à 12, ce fut toute autre chose. Une belle saison avec une seule défaite dans l'année et une belle victoire en finale régionale contre nos amis de Cherves. Bravo à eux !

Comme déclarent certains professionnels quand ils n’ont rien à dire, « il faut prendre les matches les uns après les autres », ce qui est ridicule puisque l’on n’a jamais vu une équipe prendre tous les matches en même temps !

A bientôt au bord du terrain.